cliquez pour ajouter ce site à vos favoris  English version (google)  Retour à l'accueil Ecrire à l'auteur du site : Michel Jourdan



 Visitez La Boutique 

Diagonale des Fous Réunion Grand Raid 2017
 Le Grand Raid 2017 

les cyclones dans Océan Indien et à la Réunion (Dumile, Gamède, Dina, Jenny, cyclone 48)
 Suivi des cyclones 

cliquez pour visualiser la chronologie des éruptions du Piton de la Fournaise
 Piton de la Fournaise 

de nombreuses photos ramenées 
d'un séjour à l'île Maurice
nénuphars géants au Jardin de Pamplemousses
 Voyage à l'île Maurice 

Galerie photos voyage au Sri Lanka Hotel Lanka Oberoi à Colombo
 Voyage au Sri Lanka 

Nouveautés du site
les nouveautés du site



Ile de La Réunion






L'actualite de la Réunion et de la Zone Océan Indien avec Zinfos 974
2017-03-28
Zinfos 974, l'info de l'ile de La Réunion

Suspicion de fraude fiscale : Jean-Bernard Caroupaye évoque un "acharnement"
Suspicion de fraude fiscale : Jean-Bernard Caroupaye évoque un
Jean-Bernard Caroupaye est toujours en garde à vue à la caserne Vérines à Saint-Denis ce mardi soir. Le président du syndicat de transporteurs FNTR est entendu dans le cadre de faits présumés de fraude fiscale.

Selon les informations de Réunion 1ère, Jean-Bernard Caroupaye a livré des réponses évasives pendant ces premières heures d'audition, indiquant qu'il "ne gérait pas ces choses-là".

Le chef d'entreprise a exprimé son"incompréhension" et dénonce un "acharnement".

Devant la caserne Vérines,quelques transporteurs sont venus en soutien. Parmi eux également, son fils, Christopher Caroupaye.

"La justice fait son travail. Quand quelqu'un monte en puissance, l'état veut faire descendre cette personne-là", dénonce Christopher Caroupaye au micro de Réunion 1ère, mettant en parallèle les affaires qui inquiètent actuellement plusieurs personnalités politiques.

Lacompagne de Jean-Bernard Caroupaye est également entendue pour complicité présumée de fraude fiscale. Pour rappel, le chef d'entreprise est suspecté de ne pas avoir déclaré plus de deux millions d'euros aux impôts.

Ecrit le 28/03 16:15
Guyane : Lettre ouverte de Jean Jacques Morel au premier ministre
Guyane : Lettre ouverte de Jean Jacques Morel au premier ministre
Monsieur le Premier Ministre

Depuis plus de dix jours maintenant, la Guyane s'enfonce dans le chaos. La grève générale, décrétée depuis lundi, fait suite à des manifestations sans précédent. Le vol d'Air France vers Cayenne a dû rebrousser chemin, et événement inédit, le lancement de la fusée Ariane a été reporté.

Cette crise très grave est le fruit de l'obstination du Gouvernement à fermer les yeux sur la situation dramatique de ce Département Français, où les meurtres sont quatre fois plus nombreux qu'à Marseille !

J'ai appelé toute la semaine dernière Madame Bareigts à suspendre sa campagne électorale à Saint-Denis de La Réunion, pour se rendre auprès de nos compatriotes Guyanais en détresse. J'avais exhorté Madame Bareigts à assumer ses responsabilités au sein de l'appareil d'Etat. En vain. Aujourd'hui, de retour à Paris, alors que les élus et les syndicats réclament sa présence sur place, la Ministre de l'Outre-mer tourne le dos à sa responsabilité et se défausse à nouveau.

Je redoute une contagion de la crise aux autres Départements d'Outre-mer.

Je tiens à ajouter que le Ministère de l'Outre-mer est devenu inaudible dans un contexte où nos territoires sont accablés par le chômage, la pauvreté et la vie chère. Les inégalités avec la métropole se creusent et sont plus criantes que jamais.

Garant du bon fonctionnement de l'Etat ainsi que de la sécurité des biens et des personnes, vous vous devez, Monsieur le Premier Ministre, de superviser personnellement, la reprise du dialogue avant que le prix politique à payer ne devienne trop lourd, comme le souligne justement Patrick Karam, premier Président du CREFOM. Il en va de votre responsabilité vis-à-vis de la France d'Outre-mer.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Premier Ministre, l'expression de ma considération distinguée et attentive.

Jean-Jacques Morel,
3ème Vice Président du Conseil Départemental de La Réunion

Ecrit le 28/03 15:50
Solidaires Finances Publiques : Soutien à la Guyane
Solidaires Finances Publiques : Soutien à la Guyane
Après les convulsions des sociétés antillaises et réunionnaises en 2009, de Mayotte plus récemment, voilà aujourd'hui le ras le bol des habitants de Guyane.

Aux mêmes causes les mêmes effets. Face aux promesses et engagements non tenus et une situation économique et sociale désastreuse, les citoyens, les organisations syndicales et les collectifs représentant la société civile doivent se mobiliser pour faire respecter leur dignité de citoyen, en bloquant l'activité économique.
Malgré plusieurs jours d'interpellation du gouvernement, celui-ci semble être paralysé. La grève générale reconductible a été lancée depuis hier et la tergiversation est toujours de mise.
Face à cette situation, Solidaires Finances Publiques de la région Océan Indien apporte son soutien total aux citoyens de ce département mais surtout, appelle le gouvernement à réagir et apporter des réponses à cette population.

Solidaires Finances Publiques de La Réunion appelle aussi ce gouvernement à apporter des réponses à la situation de Mayotte, qui sur plusieurs points ressemble à celle de La Guyane. Depuis plusieurs années d'ailleurs, les alertes sont lancées et répétées à tous les niveaux.
Doit-on attendre là encore, la révolte pour s'en occuper ?

Jocelyn Cavillot
Administrateur Régional de Solidaires Finances Publiques
Région Réunion-Mayotte


Ecrit le 28/03 15:20
Le stakhanoviste de la destruction : 44 accusations et 45 victimes pour un petit minable !
Le stakhanoviste de la destruction : 44 accusations et 45 victimes pour un petit minable !
William M., 21 ans, de Terre-Sainte, en paraît tout juste 17. Un gringalet insolent, se tenant raide, en short et chemisette immaculée face à la présidente Peinaud. Propre car c'est sa grand-mère qui le loge, l'entretient, l'héberge, le nourrit, le blanchit et lui donne de l'argent de poche.

Parce qu'à son âge, sans diplôme comme sans formation autre que la castagne et le vol (toute une théorie de condamnations pour vols divers, escroqueries, etc.), William est incapable de gagner sa vie.

Sapé " crocodile "

Comme il est stupide à n'en plus pouvoir, il choisit son quartier comme haut lieu de ses méfaits : aller ailleurs serait trop fatiguant.

Il n'habite pas chez sa famille plus proche : personne n'en veut car il est méchant, sournois et voleur, disent les témoignages. Seule sa vieille grand-mère, le coeur trop faible, essaye d'en faire quelque chose. Jusque là, c'est mission impossible.

Comme la pauvre vieille ne peut lui donner tout ce qu'il veut en fait d'argent, William a choisi de chercher dans les voitures, y compris celles garées devant le CHRS de Terre-Sainte.

Ainsi donc, d'avril à novembre 2016, il a escagassé 44 voitures, brisant les vitres à coups de galets puis se servant de ce qu'il y avait dedans. De l'argent, sinon divers matériaux qu'il revend. C'est ainsi qu'il est sapé " crocodile ".

Xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Après des recoupements d'indices sur des méfaits dans différents quartiers, les enquêteurs finissent pas l'alpaguer. On a ainsi déniché son ADN sur des galets ayant servi de béliers destructeurs. Puis ses empreintes digitales sur plusieurs portières. Et des objets volés non encore revendus, laissés sur les étagères de sa grand-mère ; plus des chèques-service car il n'y avait pas de triage dans son café.. Bref, pas vraiment l'Arsène Lupin du Sud !

Ayant commencé par raconter n'importe quoi, il a fini par reconnaître les turpitudes qui lui sont reprochées. Pour se dédouaner, il prétend s'être inscrit à « l'Ecole de la seconde chance ». Ca mange pas d'pain. Et dire que le budget est en déficit
Ecrit le 28/03 15:10
Jean-Alexandre Poleya, la girouette de St-Denis
Jean-Alexandre Poleya, la girouette de St-Denis
A regarder le CV politique de Jean-Alexandre Poleya, on dit qu'il illustre bien le caméléon politique sur la scène dionysienne en raison de ses très multiples retournements de veste.

Résumons son parcours politique très sinueux.

En Mars 1998, il est candidat aux élections régionales en 5e position sur la liste « Nouvelle Génération » menée par Jasmin MOUTOUSSAMY, un dissident du mouvement FREEDOM. C'est un échec pour lui, mais il prend le goût des élections.

Puis en mars 2001, il est remarqué par René-Paul Victoire, leader de la droite à St-Denis. Il est placé en toute fin de liste sur la liste d'Union de la Droiteet ne sera donc pas élu.

Ensuite de 2005 à 2006, il adhère au Parti Radical, parti associé à l'UMP à l'époque, où il entend prendre des responsabilités départementales mais son ambition dévorante est cassé par les caciques radicaux qui lui barre la route de la direction du parti.

Ensuite de 2006 à 2008, poussé par le député-maire de St-Denis René-Paul Victoria, il est membre du comité UMP de la 1ère circonscription de La Réunion.

En 2007, dans la foulée de la campagne des élections présidentielles et toujours sous la houlette de René-Paul Victoria, il est désigné président-fondateur de l'Association des Amis Réunionnais de Nicolas Sarkozy.

En Mars 2008, c'est le summum de son ascension politique, il est en 25e position sur la liste de Droite menée par René-Paul Victoria et surtout il est le candidat de la majorité municipale dyonisienne aux élections cantonales, ancien canton de Saint-Denis 4 (Quartier de La Source) contre le conseiller général sortant de droite, Jean-Jacques Morel. Pour Jean Poleya son score est fier de son score qu'il aime à rappeler tous les jours, 21 % des voix, ce qui est assez faible pour un candidat du maire. Mais surtout par sa candidature de division, Jean-Alexandre Poleya a fait perdre ce canton à la droite et l'a offert sur un plateau en argent à la gauche socialiste de Gilbert Annette avec la victoire du candidat du PS Jean-Claude Fidji avec des conséquences graves pour la droite puisqu'elle a aussi perdu à cause de la candidature de Jean Alexandre Poleya, le conseil général qui a basculé à gauche.

De 2008 à 2012, Jean-Alexandre Poleya est tellement déconsidéré politiquement qu'il est obligé de quitter La Réunion pour se faire oublier.

Mais le goût de la politique est plus fort que tout et il revient sur le devant de la scène politique dionysienne en mars 2014. Il méne sa propre liste aux élections municipales. C'est un échec piteux. Il fait un score famélique avec seulement 445 petites voix.

Endurant, suite à son échec retentissant aux municipales, il crée son parti en 2014, le Mouvement Avenir Réunion (MAR). Pourtant il en a peut-être marre des petits partis locaux et en 2015, il retente une OPA inamicale sur le Parti Radical de l'UDI avec la complicité d'un autre as des combines d'appareils politiques Vincent Défaud. Mais c'est encore un échec pour lui car les vieux radicaux veille sur la vieille boutique.

En désespoir de cause, il trouve son gral en terme de reconnaissance sociale et politique en devenant en 2016 le président départemental de l'Alliance Centriste, petite composante de l'UDI qui n'avait pas de représentant local.

Enfin en mars 2017, il suit l'Alliance Centriste qui va à la soupe d'Emmanuel Macron. On a pu donc voir Jean-Alexandre Poleya aux côtés de son nouvel ami le maire socialiste Gilbert Annette avec Emmanuel Macron au meeting du petit stade de l'Est et sur le marché du Chaudron.

Quel exemple pour les Réunionnais donne Jean-Alexandre Poleya ? Celui d'une personne qui une soif de pouvoir et de reconnaissance politique au mépris des convictions et des idées. La Réunion vaut pourtant plus que cela.

Ecrit le 28/03 15:05
Leucose bovine: Le Conseil d'Etat reconnaît un "excès de pouvoir" du ministère de l'Agriculture
Leucose bovine: Le Conseil d'Etat reconnaît un
Sa mobilisation a une nouvelle fois payé. Après avoir obtenu la fin des dérogations pour la détection de la leucose bovine, l'associationde Défense des Agriculteurs de la Réunion (ADEFAR) a obtenu gain de cause auprès du Conseil d'Etat. Lundi 20 mars 2017, les arrêtés du ministère de l'Agriculturequi excluaient La Réunion des conditions de lutte et de surveillance contre la leucose bovine enzootique, ontété annulés.

La maladie contagieuse, non transmissible à l'homme, touche plus de 70 % du cheptel laitier à La Réunion. Sur le territoire national grâce à des opérations de prophylaxie régies par arrêté ministériel de 1990, la maladie a ainsi quasiment disparu.

L' exception, un"excès de pouvoir"a étépointé du doigt dans la décision rendue la semaine dernièrepar le Conseil d'Etat.

Ecrit le 28/03 15:01
Visite de l'ENS de Dioré
Visite de l'ENS de Dioré
Le Département de La Réunion a compétence pour mener une politique de protection et de mise en valeur des Espaces Naturels Sensibles (ENS) présentant un intérêt écologique, patrimonial ou paysager.
Le site de Dioré à St André est principalement composé d'une forêt de "bois de couleurs" à moyenne altitude.

En savoir + sur l'ENS de Dioré

Ecrit le 28/03 14:07
Le lien familial et transgénérationnel au coeur du débat
Le 24 mars dernier, le Lieu d'Accueil Enfant-Parent Itinérant (LAEPI) organisait son deuxième café-débat sur le thème de la parentalité, plus précisément sur "le lien familial et transgénérationnel". Retour sur une rencontre riche en apprentissage avec les précisions de Christelle Cuche, Psychologue clinicienne à La Passerelle.
Le lien familial et transgénérationnel au coeur du débat
La parentalité est une vaste notion qui est née au début des années 1960 au sein du champ psychiatrique et analytique. Ce terme de "parentalité" renvoie à la qualité de parent, de père, de mère (Le Petit Robert, 2001) ou "fonction de parent, notamment sur les plans juridique, moral et socioculturel" (Larousse, 2000).


A Saint-Paul, dans le cadre de l'action LAEPI faisant partie du Contrat de Ville, l'approche de la parentalité est placée sous le thème de l'Art et de la Culture. Ainsi, plusieurs actions innovantes sont proposées au sein des quartiers prioritaires par le biais du Lieu d'Accueil Enfant-Parent Itinérant.

Aussi, ce 24 mars dernier au Relais d'Assistants Maternels (33 rue Flacourt), une deuxième rencontre était organisée autour de la parentalité sur le thème "le lien familial et transgénérationnel" avec la participation de Christelle Cuche, psychologue au centre de psychologie "La Passerelle".
Le groupe de parole s'est axé autour d'une thématique sur la famille. Ils ont pu aborder différents points autour de la famille nucléaire et de la famille élargie. Les personnes présentes ont pu parler, notamment des grands-parents de leurs enfants, leurs oncles et leurs tantes. L'échange a permis de mettre à jour certains traits caractéristiques des familles présentes au niveau transgénérationnel. Le groupe a pu aussi aborder les difficultés rencontrées avec les jeunes enfants lorsque ces derniers manifestent des "crises" qui peuvent être vécues comme des caprices.

La demande s'est alors portée sur la conduite à avoir avec les enfants dans ce contexte précis. Sur ce dernier point, on peut citer Maria Montessori. Dans son livre "L'enfant", explique que le développement de l'enfant passe par des périodes sensibles, c'est-à-dire des stades de la croissance de l'enfant. Ces sensibilités spéciales sont passagères et se limitent à l'acquisition d'un caractère déterminé. Pour elle, la croissance est un "travail minutieusement dirigé par les instincts", précisent les membres du groupe de parole.
D'autres groupes de parole seront planifiés dans l'année. Les dates vous seront communiquées prochainement.
Plus de renseignements au 0262 34 48 47 (LAEPI).

Ecrit le 28/03 14:03
Route du littoral: Basculement pour travaux cette nuit à partir de 20h
Route du littoral: Basculement pour travaux cette nuit à partir de 20h
Sur la RN, Route du Littoral, dans le cadre des travaux de la Nouvelle Route du Littoral, la circulation se fera en mode bidirectionnel sur les voies côté montagne entre la Grande Chaloupe et La Possession de 20h à 5h la nuit du mardi 28 mars sauf événements imprévus.

Ecrit le 28/03 14:01
Le Medef demande la mise sous tutelle renforcée de la CCIR
Suite au rapport rendu par la Cour des comptes sur la CCIR, le MEDEF tire une fois de plus la sonnette d'alarme. Pointant du doigt la "gestion calamiteuse" de la chambre par Ibrahim Patel, le MEDEF réclame une mise sous tutelle renforcée. Voici son communiqué :
Le Medef demande la mise sous tutelle renforcée de la CCIR
"Le MEDEF Réunion tient à exprimer ses plus vives inquiétudes sur la pérennité de la Chambre de Commerce et d'Industrie, et sa capacité à accompagner les entreprises, au vu du rapport de la Cour des Comptes du 22 novembre 2016, rendu public après l'assemblée générale de la CCIR du 21 mars 2017.

Les élus représentant le MEDEF Réunion n'ont eu de cesse, entre 2010 et 2016, de dénoncer la gestion calamiteuse de la CCI sous la gouvernance de son président Ibrahim Patel, et de la signaler aux autorités.

En effet, dérives financières, dépenses somptuaires pour des événements, explosion de la masse salariale sans augmentation pourtant des services rendus aux entreprises, ventes d'actifs pour compenser les pertes, ont malheureusement marqué la première mandature, et semblent perdurer sans que le président de la CCI n'annonce de mesures correctives et responsables pour redresser les comptes.

Alors qu'une Chambre de commerce se doit d'être pilotée par des chefs d'entreprise exemplaires et compétents, de bâtir le terreau de la compétitivité et de la croissance, et de guider les entreprises pour qu'elles soient plus performantes, on constate l'absence totale de stratégie, le manque de vision, ainsi que la non-maîtrise des comptes.

Le MEDEF Réunion, n'ayant plus de représentants à la CCIR suite au simulacre d'élection, tient à dénoncer publiquement cette situation catastrophique, qui risque de conduire la CCIR à la faillite.

Le MEDEF Réunion demande à ce que l'Etat assume pleinement ses responsabilités et place immédiatement la CCIR sous tutelle renforcée afin de préserver cet outil essentiel à la vie des entreprises, et notamment des TPE."

Ecrit le 28/03 13:49
Crise en Guyane: Didier Robert dénonce "un gouvernement éloigné de ses responsabilités"
Crise en Guyane: Didier Robert dénonce
Didier Robert dénonce un gouvernement éloigné de ses responsabilités, une ministre des outre mer absente.

"Je suis profondément choqué par l'inaction du Gouvernement dans la crise que traverse la Guyane depuis une semaine maintenant. Choqué par les déclarations de Madame Bareigts, ministre de l'outre-mer qui refuse de répondre par le dialogue aux attentes de la population.

Je considère que cette attitude est la marque d'un profond mépris à l'égard de nos outre-mers, et particulièrement à l'égard des Guyanais aujourd'hui ! Faut-il laisser cette crise sociale dégénérer pour que la Ministre des Outre-mers se décide à aller à la rencontre des Guyanais ?

Ce refus à ce stade d'assumer ses responsabilités n'honore pas ce Gouvernement, un gouvernement à l'évidence à bout de souffle et plus engagé dans la campagne des présidentielles que dans la défense des intérêts de notre pays.

Je lance un appel solennel au Premier Ministre pour qu'une réponse adaptée soit apportée et que le dialogue puisse enfin être engagé dans le sens évident de la responsabilité et de l'engagement que notre pays doit à tous les territoires."

Ecrit le 28/03 13:06
L'insurrection malgache de 1947
Tribune libre
L'insurrection malgache de 1947<span><div align=Ecrit le 28/03 12:52
Identité
Identité
Les règles du ''mieux vivre ensemble '' ne sont certainement pas à chercher en Syrie ,en Somalie ou au Congo.

Je crois qu'en France nous faisons de notre mieux pour accueillir l'étranger.Malheureusement il arrive que la réponse des nouveaux venus chez nous ne soit pas à la hauteur de notre générosité et de notre hospitalité.C'est au nombre de plusieurs milliers que des français ont été chassés ignominieusement d'Afrique et d'ailleurs.Mais c'est par millions que des africains et autres hommes venus d'ailleurs se sont installés chez nous avec la bénédiction du Patronat et la sollicitude de l'état pourvoyeur de toutes sortes d'aides sociales . Qui donc a fait plus et mieux dans le monde ?

C'est un mal nouveau qui fait que le français se demande aujourd'hui qui il est ,qui est bien français. Qu'importe si je suis un blond aux yeux bleus ou homme à la chevelure noire.Qu'importe si mon plus lointain ancêtre était troglodyte à Lascaux ou en Arménie! Ce que je sais ,c'est que l'histoire de France se confond avec l'histoire de ma famille .

Nous étions vaincus à Alésia ;Nous étions 'sans culotte ' à Valmy .Nous étions soldats dans la fosse de Sedan .Nous étions 'poilus ' dans les tranchée de 14-18. Nous étions prisonniers dans les camps d'Allemagne .Nous étions aussi dans les maquis du Vercors.Mais nous étions aussi dans nos champs à labourer la terre ,dans les villes à batir les cathédrales et le Parlement .Nous étions dans les mines et les premières usines . Nous étions les forçats du Capitalisme à son aube...Notre nom est inscrit partout dans les actes d'état civil de l'église ou de la Mairie ,sur les monuments aux morts pour la France . Nous sommes français depuis si longtemps et décidés à le rester.

A d'autres de s'interroger sur leur identité.

Ecrit le 28/03 12:48
Trois Bassins: Un homme d'une cinquantaine d'années meurt noyé
Trois Bassins: Un homme d'une cinquantaine d'années meurt noyé
L'alerte a été donnée ce mardi en début d'après-midi. Les secours ont sorti de l'eau le corps sans vie d'un homme d'une cinquantaine d'années sur le spot de Trois Bassins. Les gendarmes sont sur place.

Ecrit le 28/03 12:39
Hommage à Ahmed Kathrada, La Réunion perd un Grand ami sud africain
Hommage à Ahmed Kathrada, La Réunion perd un Grand ami sud africain
C'est avec une très grande tristesse que nous avons appris ce jour la disparition de l'un des derniers vétérans de la lutte historique contre l'Apartheid en Afrique du Sud, Ahmed Kathrada. Il était l'une des rares personnalités sud africaines à cultiver des relations d'amitiés, d'échanges et familiales avec La Réunion.

Ancien député et conseiller du président Mandela pendant son seul mandat à la tête de l'Afrique du Sud (1994-1999), il faisait partie du premier cercle des dirigeants historiques du Congrès national africain (ANC).

Surnommé «Oncle Kathy», il avait été emprisonné et subi la terreur du régime raciste de l'Apartheid. Il s'était notamment illustré à la fin des années 1980 lors des négociations entre l'ANC et le régime blanc qui ont abouti au début des années 1990 à la chute de l'apartheid et aux premières élections libres du pays en 1994.

M Ahmed Kathrada, grand ami de La Réunion était venu pour la première fois à La Réunion à en 1998, à l'invitation de Paul VERGES, Président de la Région, et de l'Association Musulmane de La Réunion (AMR). Il est revenu il y a trois ans en aout 2014, un séjour qui lui a permis d'obtenir de la Mairie du Port le titre de Citoyen d'Honneur. La Ville du Port étant la première Ville réunionnaise à nouer des relations officielles avec une collectivité sud africaine, la Ville de Durban depuis 2005.

A sa famille en Afrique du Sud et à La Réunion, à ses amis de lutte de l'ANC et au peuple sud africain, nous leur adressons nos condoléances les plus attristées.

Christophe ROCHELAND
Association Coopération Réunion/Afrique du Sud

Ecrit le 28/03 12:35


 Haut de page 

Si vous avez aimé ce site, vous 
pouvez le recommander à vos amis.
Il suffit de cliquer sur ce logo et de 
remplir les zones indiquées ...
               Merci.

Google
Web
Site runraid

Inscrivez-vous à la
lettre d'information

Pour être informé
de l'évolution du site

La météo de ce
les prévisions de
Météo France cliquez pour visualiser 
la carte des températures 
de ce jour sur la Réunion
Bulletin météo complet
Carte Cyclonique


de nombreuses photos téléchargeables 
pour vos fonds écran (Réunion, 
Ile Maurice, Sri Lanka, ...
 Fonds écran 

| Accueil |  La Réunion Vue du ciel | Météo | Cyclones | Volcan | Cirques de Mafate , Galerie Photos Réunion | Randonnées Réunion: randos avec Espiègle , Courses montagne | Diagonale des Fous |  Marathon des Sables | Les stats du site | Fonds écran | Blog Runraid